Retour aux étapes

Au moment de l’enregistrement

Il existe des greffons (plug-in) pour les logiciels de studio qui permettent de saisir en temps réel les métadonnées relatives aux sessions d’enregistrement. Il est possible d’exporter ces informations à chaque étape, que ce soit au mixage ou au matriçage, et de les partager avec le producteur et la maison de disques.

La marque * indique qu'il s'agit d'un champ obligatoire.

Métadonnées pour le Label Copy au matriçage (mastering)

Par produit pour le Label Copy

Le produit existe à partir du moment de sa mise en marché et peut se décliner selon les façons suivantes : simple, EP ou album

La maison de disques doit s’assurer d’être cohérente dans l’utilisation de sa marque de commerce (étiquette/sous-étiquette), c’est-à-dire que la même appellation doit toujours être utilisée, soit celle sous laquelle l’enregistrement sonore est commercialisé. Par exemple: Les Disques Musique Inc. ou Disques Musique.

Métadonnées spécifiques

Métadonnées spécifiques à un destinataire mais qui ne sont pas définies par MétaMusique.

  • Produit - Numéro de catalogue (S)

Créer un ISRC

Pour quoi ?

Le International Standard Recording Code (ISRC) est un identifiant unique pour les enregistrements sonores (pistes).

Tout nouvel enregistrement sonore (piste) doit avoir un code ISRC unique. Le ISRC d’un enregistrement sonore ne doit jamais être modifié.

Lorsqu’une piste est modifiée, peu importe le cas de figure (remixage, réenregistrement, modification à la durée de la piste, etc.), un nouvel ISRC doit être créé.

Comment l’obtenir?

Le producteur le crée à partir de son code de premier propriétaire. Vous pouvez en faire la demande à la SOPROQ

http://www.soproq.org/producteurs/isrc

À partir du code de premier propriétaire, chaque producteur compose ses propres codes ISRC de 12 caractères, par exemple: CA-Y01-19-00001 – ce qui correspond au pays (CA) - code de 1er propriétaire (Y01) - année de parution (19) - suite de cinq caractères numériques (00001).

Il est de la responsabilité de chaque producteur de conserver une liste de ses ISRC et de les fournir au besoin.

Cet identifiant doit être encodé dans le support lors du matriçage et fourni lors de la livraison aux plateformes numériques. Il s’agit d’un prérequis obligatoire à l’exploitation de chaque piste.

UPC

Pour quoi ?

Tout produit (simple, EP, album) doit avoir un UPC pour être mis en marché.

La bonne pratique est d’obtenir un seul UPC pour votre produit physique et votre produit numérique.

Comment l’obtenir?

En faisant la demande auprès de votre distributeur, physique ou numérique.

Si vous n’avez pas de distributeur, vous devez en faire la demande auprès de GS1.

https://www.gs1.org/standards/

Définition :

Le code UPC (Universal Product Code) est une série de chiffres à laquelle est communément associée une image appelée “code barre”. Il permet d’identifier un produit. Les seules pistes qui reçoivent un UPC différent de celui de l’album sont celles qui sont commercialisées à titre de simple (single).

À quoi ça sert : Il sert d’identifiant unique à chaque produit mis en marché. Il vous permet d’agréger toutes les ventes de votre produit, qu’elles soient numériques ou physiques.